Dokuchaev Vassili-Vassiliévitch ( 1846-1903 )

Dokuchaev Vassili-Vassiliévitch ( 1846-1903 )

Introduction :

Vassili Vassilievitch Dokoutchaïev (en russe : Василий Васильевич Докучаев) est un géographe et géologue russe. Il est peut-être un des premiers scientifiques à avoir réalisé une vaste étude des types de sols.

 

Biographie :

Dokoutchaïev est un géologue russe né à Smolenk.  Il est amené à étudier les sols de son pays car on s’inquiète alors des désastreuses conséquences, sur l’agriculture, des sécheresses des années 1873 et 1875. Parcourant la Russie, il observe que les sols sont liés, dans leur nature et leur répartition, aux facteurs suivants : climat, roche sous-jacente, relief, temps, agents biologiques (végétation, animaux du sol).

À la même époque, en Europe de l’Ouest, on croit les sols surtout liés aux roches. Réaliser que ceux-ci sont sous l’influence du climat et s’organisent, à l’échelle de la Terre, en grandes bandes alignées sur les parallèles du globe est nouveau pour l’époque. En plus, comprendre que les agents biologiques interviennent et observer que le sol est l’interface entre le monde minéral (les roches) et le monde vivant constitue une révolution. Un vrai paradigme. La science du sol est née, autonome, et n’est plus une sous-branche de la géologie. De fait,
Dokoutchaïev est universellement considéré comme le père de la pédologie. Ses idées vont passer à l’ouest car lui et ses disciples publient en français ou en allemand. L’équipe vient en 1900 à Paris, pour l’Exposition universelle. Elle présente, dans le pavillon russe, un bloc de tchernoziom de six mètres cube, sol sur lequel Dokoutchaïev a réalisé sa thèse (1883) et qui est renommé pour sa fertilité.

Il est l’un des inspirateurs de Vladimir Vernadski.

Les résultats obtenus par Dokoutchaïev sont liés au fait qu’il est sorti de son laboratoire, a parcouru sans relâche le terrain, a privilégié l’observation sur des milliers de sites. Outre sa conception d’ensemble de la pédologie, on lui doit aussi l’amélioration des techniques de description et de cartographie des sols.

En Russie, Dokuchaev est devenu une sorte de héro national.  Il existe un institut qui porte son nom et une station agronomique est dévolue à l’étude du chernozem. En plus, un « Dokuchaev central soil Museum » est installé à Saint-Pétersbourg. Le taxon « chernozem » est présent dans la plupart des classifications de sols du monde.

 

Please follow and like us:
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial