Thèse – Comment évaluer l’impact de l’usage des terres sur le fonctionnement des sols

Thèse – Comment évaluer l’impact de l’usage des terres sur le fonctionnement des sols

Informations

Alexis Thoumazeau
Le lundi 5 novembre à 13h30
Amphithéâtre Louis Malassis, Agropolis International 1000 avenue Agropolis, 34000 Montpellier
La présentation pourra être suivie en streaming : http://www.agropolis.fr/videoendirect/amphi.php Contact : alain.brauman@ird.fr
alexis.thoumazeau@cirad.fr
Mark KIBBLEWHITE - Professeur, Crandfield University, UK (Rapporteur) Assumpcio ANTON - Rirecteur de recherche, IRTA, Spain (Rapporteur) Stéphane DE TOURDONNET - Professeur, Montpellier, SupAgro, France (Examinateur) Antonio BISPO - Ingénieur de Recherche, Directeur Unité InfoSol, INRA, France (Examinateur) Alain BRAUMAN - Directeur de recherche, IRD, France (Directeur de thèse) Cécile BESSOU - Chargée de recherche, CIRAD, France (Co-directrice de thèse) Frédéric GAY - Chargé de recherche, CIRAD, France (Co-encadrant, invité)
Le sol fait face à de nombreuses pressions anthropiques qui menacent son fonctionnement et sa capacité à fournir des services essentiels au bien-être humain. Pour évaluer l’effet de ces perturbations et proposer de nouvelles voies de gestion des sols, il est nécessaire de développer des méthodes d’évaluation opérationnelles de la qualité des sols La qualité des sols a été définie comme « la capacité des sols à fonctionner […] » (Karlen et al., 1997). Cependant, la littérature scientifique se focalise plutôt sur son état et ses propriétés (approche stock) que sur son fonctionnement (approche flux). En effet, la qualité des sols est généralement appréhendée comme une somme de propriétés édaphiques, chimiques et biologiques sans tenir compte des nombreuses interactions au sein de cet écosystème. Ce travail propose un nouveau cadre conceptuel d’évaluation fonctionnelle de la qualité des sols basé sur la mesure directe des fonctions portées par les assemblages biologiques du sol. A partir de ce cadre, un nouveau set d’indicateurs, nommé Biofunctool®, a été développé. Biofunctool® permet de renseigner trois fonctions du sol (transformation du carbone, cycle des nutriments et maintenance de la structure) à partir de douze indicateurs, bords de champ et de faible technicité. Le set d’indicateurs a été appliqué dans divers sites expérimentaux en Asie du Sud Est et a permis de relever l’impact i) de la transition entre une culture annuelle et une culture pérenne, ii) de l’évolution du développement de cultures pérennes et iii) d’une couverture du sol avec légumineuses en plantation d’hévéa sur la qualité des sols. L’évaluation locale et fonctionnelle de la qualité des sols a pu ensuite être extrapolée à une échelle plus globale grâce à un modèle prédictif. Ce modèle permet de répondre à une forte attente d’intégration d’un indicateur fonctionnel de qualité des sols dans les modèles d’évaluation environnementale à une échelle globale comme l’Analyse Cycle de Vie.
Please follow and like us:
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial