Offre post-doctorale en Ecologie des Sols au sein de l’UMR Eco&Sols de Montpellier (France) Introduction Les sols contiennent une diversité biologique fonctionnelle unique et essentielle au fonctionnement des écosystèmes terrestres (OE172)

Offre post-doctorale en Ecologie des Sols au sein de l’UMR Eco&Sols de Montpellier (France) Introduction Les sols contiennent une diversité biologique fonctionnelle unique et essentielle au fonctionnement des écosystèmes terrestres (OE172)

Introduction
Parmi les organismes du sol, les nématodes sont très sensibles aux modifications de leurs habitats dans lesquels ils jouent un rôle central. L'érosion de la diversité nématofaunique est particulièrement préoccupante dans les agrosystèmes où les pratiques agricoles, généralement issues de l'agriculture conventionnelle, ont un impact important et rapide sur les composantes taxonomiques et fonctionnelles des communautés nématofauniques en faveur d'une productivité élevée. Il est urgent d'identifier les facteurs agronomiques et agro-écologiques permettant de contrôler les fonctions de la nématofaune du sol en vue d'une production durable. Malgré la prolifération de données sur la nématofaune dans la littérature concernant les systèmes agricoles et l’effet des pratiques, nos connaissances restent fragmentaires.

Projet
Cette offre de contrat post-doctoral fait partie du projet IPANEMA (projet AFB, 2019-2020) «Impacts des pratiques agricoles sur les nématodes du sol» mené par Jean Trap (IRD Eco & Sols) et Cécile Villenave (ELISOL Environnement) et financé par l’Agence française pour la Biodiversité (AFB).
Les objectifs de ce projet sont doubles: (1) établir une synthèse qualitative exhaustive et quantitative (méta-analyse) des publications scientifiques de la réponse de la communauté nématofaunique aux pratiques agricoles, notamment agro-écologiques, sous climat tempéré (France, Europe, autres parties du monde) et (2) fournir un outil de décision appelé SIPANEMA (Scénario d’impact des pratiques agricoles sur la NEMAtofaune des sols) permettant de calculer les probabilités d’impact des pratiques sur la qualité des sols à l’aide des indices nématofauniques. Les pratiques agricoles étudiées seront (i) le travail du sol (type, fréquence, etc.), (ii) les engrais (type, fréquence et quantité), (iii) la diversité végétale inter et intra-parcelle (rotations, associations, cultures associées et agroforesterie) et en particulier la présence de légumineuses et (iv) l'utilisation de pesticides (fréquence, etc.). Plusieurs systèmes agricoles seront pris en compte.

Détails de l'offre
Nous recherchons un candidat pour établir une synthèse qualitative et quantitative (métaanalyse) des effets des pratiques agricoles sur les nématodes du sol. Le candidat utilisera les données publiées existantes et les outils développés par le groupe. Le candidat sera basé à l'IRD UMR Eco&Sols à Montpellier, en France. Certains déplacements seront nécessaires pour assister ou présenter à des ateliers, séminaires et conférences.
Nous recherchons des personnes hautement motivées possédant (i) des compétences en écologie des sols et plus particulièrement en nématologie des sols, (ii) avec une bonne maîtrise de la langue anglaise et (iii) une expertise en statistique (méta-analyse). Les candidats doivent avoir un doctorat, avec ou sans expérience postdoctorale. Le poste est pour un an, à compter de février / mars 2019. Le salaire dépend des diplômes et de l'expérience.

Candidature
Postulez avec une lettre de motivation avant le 20 décembre 2018, un CV, les noms et adresses électroniques de deux rapporteurs à l'adresse suivante: jean.trap@ird.fr
Le descriptif de l'offre est téléchargeable ici.
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
Facebook
Facebook
YOUTUBE
YOUTUBE