Stage de Master 2 – 2018-2019 – Devenir de produits de traitement de bois dans les compartiments sol et eau (OS133)

Stage de Master 2 – 2018-2019 – Devenir de produits de traitement de bois dans les compartiments sol et eau (OS133)

Contexte :

Les laboratoires LERMAB et CRITT Bois ont mis au point un procédé de traitement du hêtre, essence abondante en Lorraine, par imprégnation d'alcool furfurylique biosourcé, obtenu directement à partir des xylanes issus du bois de hêtre (projet FURALOR). Ce traitement, considéré comme non biocide, s’est développé depuis quelques années dans les pays scandinaves notamment, sur différentes variétés de pin.

Dans le cadre du projet FURATOX, le LIEC est en charge d’évaluer l’écotoxicité de ces bois furfurylés en conditions de laboratoire et sur le terrain. En effet, un impact écotoxicologique faible a été brièvement décrit dans la littérature, mais peu d’études concernent le transfert de ces produits dans les différents compartiments (eau, sol, biomasse) et ces études portent généralement sur les bois de résineux.

Déroulement du stage :

Il s’agira d’étudier le devenir d’éventuels résidus de traitement de bois de hêtre en colonnes de sols structurés soumises aux conditions extérieures. Trois types de sols représentatifs des sols lorrains (sol brun acide, pélosol et rendzine) ont été prélevés sous forme de colonnes de sol structurés (20 cm de diamètre x 20 cm de haut); les principales propriétés physico-chimiques des trois sols (pH, C organique, granulométrie…) ont été analysées par le laboratoire de l’INRA d’Arras.

Trois traitements de bois seront comparés dans cette étude : bois non traité, bois furfurylé et bois traité au tanalith (biocide basé sur l’association de cuivre et de matières actives azolées). Des « éprouvettes » de bois (baguettes de 20 x 2 x 0.5 cm) des 3 modalités seront enfouis dans les colonnes de sol. Ces colonnes sont placées sur un dispositif en extérieur permettant de récolter les eaux de percolation. Les lixiviats seront régulièrement collectés en fonction de la pluviométrie (naturelle ou irrigation si nécessaire). Puis les paramètres physico-chimiques de ces lixiviats seront analysés au laboratoire: pH, teneur en C organique dissous, teneur en alcool furfurylique et ses produits de dégradation… Des tests écotoxicologiques seront menés sur ces mêmes lixiviats dans le cadre d’un autre stage de master 2.

Enfin, des éprouvettes et des sachets contenant des copeaux de bois (avec les 3 traitements décrits ci-dessus) seront également enfouis dans le sol sur les sites de prélèvement des lysimètres.

Les échantillons de terre en contact avec le bois traité seront caractérisés : résidus de produits de traitement, biomasse microbienne, tests écotoxicologiques…

Compétences attendues :

le stagiaire devra avoir des connaissances de base en pédologie, des compétences en techniques de laboratoire. De bonnes capacités rédactionnelles, d’analyse des résultats et de synthèse bibliographique, ainsi que la maîtrise de tests statistiques sont également demandées.

Encadrant : Pr Sylvie DOUSSET (LIEC site Aiguillettes), sylvie.dousset@univ-lorraine.fr, tél. 03 72 74 52 06

Co-encadrant : Dr Delphine ARAN (LIEC site Bridoux), delphine.aran@univ-lorraine.fr, tél. 03 72 74 89 33

Adresse du laboratoire où l’étudiant effectuera sa recherche :

Laboratoire Interdisciplinaire des Environne
ments Continentaux LIEC
UMR 7360 CNRS
Boulevard des Aiguillettes - BP 70239
57506 Vandoeuvre-lès-Nancy, France

Durée du stage : 5 mois (à partir du mois de février)

Gratification de stage : 560 €

Le descriptif de l'offre est téléchargeable ici.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial