Offre de thèse 2019-2022 – Du devenir des sédiments dragués riches en sels : une gestion innovante par la voie de la Aphytoremédiation. (OT109)

Offre de thèse 2019-2022 – Du devenir des sédiments dragués riches en sels : une gestion innovante par la voie de la Aphytoremédiation. (OT109)

Equipe CHROME - Université de Nîme

Résumé

Le dragage est une opération consistant à extraire les sédiments des fonds maritimes ou fluviaux afin de préserver les trafics ou procéder à des aménagements. Cette opération génère des volumes importants de matériaux dont près de 90% sont actuellement rejetés en mer. De récentes réglementations viennent imposer l’arrêt de tout ou partie de ces rejets en mer et la gestion ‘à terre’ des

matériaux en tant que déchets. Les teneurs élevées en chlorures et sulfates de ces déchets conditionnent alors fortement leur valorisation ou élimination. Leur gestion devient préoccupante, en ce sens que les volumes attendus seront considérables et que les filières de traitement actuellement proposées sont coûteuses et à forts impacts environnementaux. En matière de remédiation des sels, il est proposé d’étudier le déploiement d’un procédé innovant de traitement par les végétaux. Ce procédé respectueux de l’environnement et intégré dans une démarche d’économie verte sera développé sur des sédiments portuaires de la région Occitanie.

Il est proposé de caractériser la qualité géochimique en sels des sédiments des ports de la région Occitanie et d’étudier la faisabilité de phyto-remédiation des sels (chlorures et sulfates) de différentes gammes de sédiments portuaires au travers la mise en oeuvre et le suivi de pilotes expérimentaux.

Les résultats attendus sont :

  • Une cartographie de la qualité géochimique en sels des sédiments des ports de la région Occitanie
  • L’identification de la bioaccumulation des chlorures et des sulfates dans des espèces végétales ciblées
  • Le potentiel de phytoremédiation des sédiments de dragage
  • L’identification de potentielles filières de valorisation des sédiments et des végétaux.

Profil recherché

Le/la candidat(e) doit être diplômé d’un Master 2 en Environnement, Déchets, Eau ou Ecologie, en Géologie ou Géo-énergies.

Le/la candidat(e) doit avoir des connaissances en géosciences, en bio-géochimie ou en chimie analytique. Des connaissances complémentaires en chimie de l’environnement, en biologie végétale et/ou en SIG seraient un plus. Il/elle devra avoir une bonne aisance du travail de terrain et de bonnes capacités relationnelles. Un bon niveau d’anglais est aussi souhaité.

Encadrement

Isabelle Techer - PR Université de Nîmes, Equipe CHROME - isabelle.techer@unimes.fr

Date souhaitée pour le début de la thèse : 01/10/2019

École doctorale : Ecole Doctorale Risques et Société (ED 583)

Financement : Bourse REGION / Région Occitanie (soumis)

Merci d’envoyer un CV détaillé, une lettre de motivations et les notes obtenues en Master àisabelle.techer@unimes.fr

Le descriptif de l’offre est téléchargeable ici.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial