Poste : Animateur/trice du secrétariat exécutif – du Réseau National d’Expertise Scientifique et Technique sur les sols (RNEST) (EO208)

Poste : Animateur/trice du secrétariat exécutif – du Réseau National d’Expertise Scientifique et Technique sur les sols (RNEST) (EO208)

Cadre de la mission

Les enjeux liés à la gestion des sols agricoles et non agricoles concernent notamment la sécurité alimentaire, l’atténuation et l’adaptation aux changements climatiques, la préservation de la santé, de la biodiversité et des services écosystémiques rendus par les sols. En novembre 2015, dans le cadre du Plan d'action Lima-Paris, la France a lancé l’initiative internationale « 4 pour mille », visant à fédérer, au niveau mondial, les porteurs d’enjeux associés aux sols en vue d’augmenter le stock de carbone dans les sols. Au niveau national, les rapports du CESE et du CGAAER-CGEDD sur les sols soulignent le caractère dispersé de l’expertise et des initiatives scientifiques et techniques autour des sols. Pour répondre à ces enjeux et à ces verrous, le plan « Agriculture-Innovation 2025 » aboutit à la mise en oeuvre d’un réseau national de coordination de l’expertise scientifique et technique sur les sols (RNEST).

Le réseau RNEST ambitionne de fédérer les acteurs français travaillant sur les sols agricoles et non agricoles, autant dans la production de connaissances et d’applications technologiques et techniques que dans les processus de valorisation et de transfert (GIS, RMT, projets collectifs et collaboratifs, etc.). Il interagit par ailleurs avec les réseaux internationaux déjà existants (dont le Global Soil Partnership, 4 pour mille, etc.).

Les impacts attendus de ce réseau sont :

  • Le maintien, l’élargissement et la structuration de la communauté scientifique et technique, veillant à promouvoir la pluridisciplinarité au sein du réseau (sciences biophysiques : écologues, évolutionnistes, agronomes, pédologues, physiciens et chimistes du sol, biologistes, toxicologues - et sciences humaines et sociales : économistes, sociologues, juristes, ethnologues, etc.) ;
  • La coordination et la communication de la recherche sur les sols, prenant en compte l’ensemble des enjeux et améliorant les synergies entre les différents acteurs ;
  • Le renforcement des collaborations entre ses membres et des synergies entre les dispositifs expérimentaux ;
  • L’appui aux politiques publiques visant à réduire les risques qui menacent les sols (artificialisation, contaminations, salinisation, tassement, baisse de la biodiversité, baisse des teneurs en matières organiques, érosion…) et améliorer la prise en compte de leur multifonctionnalité (production, filtration, régulation, habitat, patrimoine…) ;
  • La formulation de recommandations et la production d’outils à destination des usagers et gestionnaires des sols pour développer une gestion durable de cette ressource ;
  • Le développement de la visibilité et de la mobilisation de l’expertise territoriale sur les sols ;
  • La visibilité nationale et internationale de l’expertise technique et scientifique française sur les sols.

Le réseau RNEST est constitué de quatre instances : un comité de pilotage (COPIL), un conseil scientifique, technique et innovation (CSTI), un secrétariat exécutif (SE) et une Agora (ensemble des parties prenantes sur les sols). L’animation du RNEST est coordonnée par l’ACTA, avec un pilotage assuré par le MAA, le MTES et le MESRI en collaboration avec l’ADEME, l’alliance de recherche Allenvi, l’ANR, l’AFB, l’AFES et l’Inra. Le CSTI du RNEST a été constitué en 2018 sur la base d’un appel à candidatures ouvert. Les 32 personnes qui le composent sont des experts retenus intuitu personae, représentant au mieux les différents secteurs, disciplines et approches. Version publiée juin 2019 2 ACTA

Contenu de la mission

L'animateur/trice aura pour mission d'organiser et dynamiser le fonctionnement du réseau, sous la responsabilité du COPIL et en lien étroit avec les membres du SE. Plus particulièrement il/elle :

  1. Animera le réseau dans le cadre de ses différentes instances :

a. réunira régulièrement le SE (sur une base mensuelle)

b. organisera et coanimera, en appui à sa présidence, les réunions du COPIL (deux à trois fois par an, en fonction des besoins)

c. organisera et coanimera, en appui à sa présidente, les réunions du CSTI (au moins deux fois par an, selon l’agenda)

d. suscitera et accompagnera le montage et le fonctionnement, au sein du CSTI, de groupes de travail sur des thématiques et questions à identifier collégialement, qui pourront être d’ordre scientifique, technique, réglementaire voire politique

e. assurera la diffusion des résultats des travaux des groupes de travail auprès de l’Agora par tout moyen approprié y compris événementiel

  •  
  • Identifiera et rassemblera les acteurs concernés par toutes les thématiques autour des sols : connaissance des sols, compréhension des liens sols – santé (toxicologie, écotoxicologie, antibio-résistances, etc.), gestion des sols agricoles et forestiers, gestion des sols non agricoles, dépollution des friches industrielles, génie pédo-écologique, économie des sols, droit des sols, etc.), notamment autour d’enjeux partagés et de thématiques communes, à faire émerger ;
  • Communiquera sur les initiatives et les actions autour des sols à l’intérieur et à l’extérieur du RNEST, y compris à l’international. Il/elle sera responsable de l’enrichissement régulier du site internet et de l’animation de comptes Twitter et LinkedIn ;
  • Coordonnera la mise en oeuvre des actions et projets, dont : a. l’identification, la sollicitation et la mise en relation des personnes-ressources du RNEST pour appuyer les politiques publiques nationales et internationales et pour leur déclinaison territoriale ;
  • b. l’appui aux acteurs du RNEST pour le montage de projets multipartenaires (dans le cadre d’appels à projets français et internationaux CASDAR, ADEME, ANR, H2020, Régions, etc.).
  • S’assurera de la complémentarité des activités du RNEST avec les travaux menés dans d’autres instances collaboratives (RMT, GIS, AFES, GEMAS…) et du dialogue avec celles-ci.

Profil, connaissances et compétences attendues

  • Profil attendu : personne dynamique, réactive et enthousiaste, avec un fort intérêt pour les sols.
  • Compétences : montage et animation de projets, excellentes qualités rédactionnelles ; goût pour des activités de communication adaptées à des publics variés (des scientifiques de haut niveau au grand public y compris scolaire) ; maîtrise des outils de bureautique de base (suite Office) et de modération de site Internet ; compréhension de l’anglais.
  • Savoir-être : excellente intelligence relationnelle, sens du contact et des intérêts contrastés, capacité à établir des consensus, grande autonomie, aptitude à travailler en équipe.
  • Formation : Master en sciences de la nature (agronomie, foresterie, écologie, sciences de l'environnement…) ou en sciences humaines et sociales (sociologie, économie, droit, sciences politiques…). Le-La candidat-e aura idéalement suivi des modules de formation et/ou réalisé un stage en lien avec les sols.
  • Expérience professionnelle : serait un avantage mais n’est pas exigée pour ce poste.

Conditions d’embauche par l’ACTA

  • CDD de 18 mois
  • Salaire selon expérience
  • Poste basé à Paris
  • Contraintes particulières : quelques déplacements à prévoir en France et à l’étranger.

Candidature

CV, lettre de motivation et éventuelles références à envoyer par courriel à :

marie-florence.arzeux@acta.asso.fr

Le descriptif de l’offre est téléchargeable ici.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
Facebook
Facebook