Post-Doctorat en écotoxicologie 36 mois (OE233)

Post-Doctorat en écotoxicologie 36 mois (OE233)

Informations générales :

Précision sur la nature du contrat : Mission temporaire CDD

Durée du contrat : 36 mois

Date de début de contrat : A partir du 01/02/2020

Rémunération : Environ 2400 € brut, suivant expérience

Unité d’affectation : UMR 1402 AgroParisTech/INRA EcoSys "Écologie fonctionnelle et écotoxicologie des agroécosystèmes", pôle Ecotoxicologie

Adresse : Centre de Versailles Grignon, route de Saint-Cyr, 78000 VERSAILLES

Environnement de travail / contexte du projet

Vous serez accueilli(e) au sein du pôle Ecotoxicologie de l’Unité Mixte de Recherche EcoSys, localisé à Versailles. Le(la) post-doctorant(e) travaillera sous la responsabilité des scientifiques en charge du projet dans lequel s’intègreront ses activités.

Le pôle Ecotoxicologie a pour objectifs généraux de caractériser l’exposition aux contaminants par l’étude de la dynamique des interactions entre micropolluants et organismes dans les sols à différentes échelles biologiques. Sont concernés les effets à long terme des faibles doses et des mélanges de contaminants sur les organismes du sol, dans le cadre du développement et de la validation d’indicateurs de santé et de fonctionnement des sols (biomarqueurs, bioindicateurs). La finalité est de développer la contribution de l’écotoxicologie à l’évaluation multicritère des sols d’agrosystèmes et des services qu’ils rendent.

Contexte de la mission

Votre mission s’inscrit dans le cadre du projet européen LIFE-ADSORB (2018-2023). Le projet, porté par la Ville de Paris, réunit un consortium multidisciplinaire avec des partenaires académiques (INRA,

AgroParisTech, Université Paris Est Créteil, Ecole National des Ponts et Chaussées, CEREMA) et un bureau d’étude (EcoBird).

Ce projet concerne la mise en oeuvre, dans le site classé du Bois de Boulogne, d’un système de filtre des eaux pluviales rejetées en milieu naturel. Le pôle Ecotoxicologie d’EcoSys a pour finalité d’élaborer des préconisations en matière de gestion du filtre au regard de son impact sur les organismes vivants el le milieu récepteur. Il s’agira de suivre l’évolution de la charge en polluants du filtre et les indicateurs

d’effets sur les modèles biologiques choisis, terrestre et aquatique.

La mission et les activités du (de la) post-doctorant(e) recruté(e) s’inscrivent dans l’action dédiée au suivi et à la mesure de l’impact environnemental du prototype de traitement, ainsi que dans l’action de communication et de dissémination des résultats produits dans le cadre de ce projet.

Le(la) post-doctorant(e) sera en charge de :

  • L’analyse de la littérature scientifique sur les sujets couverts par le projet
  • Le développement d’une méthode d’évaluation intégrée des risques écotoxicologiques liés au dispositif de filtration des eaux contaminées en éléments organiques et inorganiques (analyse de données quantitatives et intégration de données expérimentales à différentes échelles).
  • La gestion de la réalisation des phases expérimentales in situ en coordination avec les autres partenaires du projet,
  • La conduite des expérimentations en conditions contrôlées et les analyses biologiques,
  • La collecte et l’analyse les données produites dans le cadre du projet
  • La rédaction des livrables du projet, en appui des responsables scientifiques du projet.

Pour ce faire, il (elle) pourra solliciter la contribution du personnel technique du laboratoire et de stagiaires de niveau Master 2, qu’il (elle) encadrera.

Enfin, le(a) post-doctorant(e) recruté(e) contribuera à la communication et à la valorisation des résultats via la participation à des congrès nationaux et internationaux, et la rédaction d’articles scientifiques.

Formation et compétences attendues

Diplôme exigé : Doctorat en écotoxicologie, sciences biologiques. Une expérience sur les sols et les organismes du sol sera un plus.

Connaissances et compétences souhaitées :

  • Évaluation des risques écotoxicologiques
  • Analyses biologiques, aptitude/attrait pour les analyses biochimiques et biomoléculaires
  • Gestion de projet
  • Bonne maîtrise de l’anglais écrit et parlé
  • Excellent niveau de communication orale et écrite, attestée par des publications et communications
  • orales

Aptitudes recherchées :

  • Autonomie et adaptabilité
  • Aptitude au travail en équipe
  • Sens de l’organisation, rigueur et soin
  • Capacité à travailler en laboratoire et sur le terrain

Contact

Transmettre un CV, une lettre de motivation, ainsi que les nom et coordonnées de personnes référentes, à

Date limite pour postuler : Les candidatures restent ouvertes jusqu’à identification d’un candidat

Le descriptif de l’offre est téléchargeable ici.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
Facebook
Facebook