Biodiversité des sols de forêts : quelles menaces ? Quels outils de gestion ?

La problématique

Les constats

- Malgré sa richesse la biodiversité des sols des forêts est très peu connue
- Les organismes sont très nombreux qualitativement et quantitativement
- Pour dégrader une feuille d’arbres une chaîne d’acteurs (cascades d’intervenants) très nombreux se met en action pour conduire à l’élaboration de l’humus et à la minéralisation des éléments nutritifs nécessaires pour la nouvelle plante.
- Les actions humaines sur la forêt peuvent affecter de façon irrémédiable ces chaînes de décomposition et ainsi fortement diminuer la fertilité de nos forêts

Les leviers

En exploitation :
Limiter le passage d’engins lourds,
Garder des îlots de sénescence,
Ouvrir des saignées en boisement denses,
Rechercher des alternatives aux coupes rases.
Exemple : Projet InSylBios crpf/Inrae, Contrat Carbone CNPF, Tour de France, SMAEMV (PNR du Mont Ventoux)
https://www.foretpriveefrancaise.com/n/bioclimsol/n:558#p507
En gestion :
- mélange d’espèces végétales,
- favoriser une gestion en futaie irrégulière (arbres de plusieurs âges),
- éviter l’introduction d’espèces non indigènes et les essences envahissantes (la faune de leur sol n’a pas co-évolué avec les essences et les processus de recyclage en sont fortement allongés voire défaillant) en amenant des disparitions d’espèces endémiques
Changement climatique
Un observatoire en haute Provence, basé sur l’exclusion de pluies estivales, permet de suivre et d’analyser l’incidence future de ces perturbations climatiques. L’O3HP (Oak Observatory at the OHP), un observatoire pour étudier la dynamique, le fonctionnement et la biodiversité d’une forêt méditerranéenne face aux changements climatiques
Afes---Association-française-pour-l'etude-des-sols-souscription
Afes---Association-française-pour-l'etude-des-sols-fonctionnement-a
Afes---Association-française-pour-l'etude-des-sols-reconnaissance-des-compétences-2

Noémie POUSSE


Noémie POUSSE, pédologue au sein du département Recherche, développement et innovation de l’ONF. Le Département RDI de l’ONF rassemble près de 70 chercheurs et œuvre, en partenariat avec les organismes de recherche et autres établissements pour rechercher les moyens pour préserver la forêt et mieux répondre aux besoins de la société. Un axe important de son activité est en lien avec l’adaptation de la forêt aux bouleversements climatiques du XXIeme siècle.

Julien FIQUEPRON


Julien FIQUEPRON est ingénieur forêt et eau à l’Institut pour le Développement Forestier du Centre National de la Propriété Forestière. L’IDF est le service de recherche et développement du CNPF, ses actions consistent principalement à réaliser des études et recherches, des actions de formation, et de diffusion valorisées par les autres services du CNPF.
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial