Référentiel Pédologique

 
 
En science du sol, comme dans toute autre discipline (géologie, botanique, médecine, philosophie...), un langage, permettant d'échanger des informations sur les sols, s'est développée. La construction du vocabulaire s'effectue avec les utilisateurs des sols (agriculteurs, agronomes, chercheurs ...). Il existe à travers le monde de multiples classifications des sols. Que ce soit au niveau international (WRB) ou plus régionale (RP2008 en France et Soil Taxonomy aux USA). Un système de classement structure les connaissances acquises dans l'étude des sols en un langage synthétique (sous forme de codes) et doit donc prendre en compte l’évolution des connaissances associées aux sciences des sols. On dénombre deux grandes systèmes de classifications des sols : (i) les systèmes hiérarchisés comptant plusieurs niveaux correspondant, en principe à des processus, et (ii) des référentiels, peu ou non hiérarchisés, où l’on rattache le solum étudié à un solum référence.
La classification des sols CPCS a été mise au point de 1964 à 1967 par la Commission de Pédologie et de Cartographie des sols. Elle est le fruit des libres discussions et des travaux des membres de cette commission qui se sont réunis plusieurs fois par an pour discuter les propositions des groupes de travail. Cette classification regroupant 27 contributeurs sous la direction de J. Boulaine exprime la vision française de l'époque, basée sur la génétique des sols et leur morphologie. Dès le départ une option fondamentale devait -être prise:
  • devait-on tenter une construction entièrement originale comme l'avaient fait les pédologues du Soil Survey Staff du Soil Conservation Service de l'USDA dans leur travail connu sous le nom de septième approximation (1960) ?
  • ou devait-on au contraire conserver la cadre déjà élaboré par G. AUBERT et P. DUCHAUFOUR et publié sous des formes diverses notamment en 1956 (Sème congrès international de la science du sol) ?
Cette dernière méthode de travail a été choisie. Elle est justifiée par le fait que tous les travaux des pédologues français effectués depuis vingt ans ont utilisé des notions qui correspondent à l'esprit de cette classification. D'autre part elle permet de mieux exprimer les conceptions fondamentales de la pédologie française qui est à la fois morphologique et génétique.
L'ancienne classification des sols de, le CPCS de 1967, a été retravaillée par décision du conseil d'administration de l'Afes le 22 novembre 1985. Le système de classification a été remise en question pour faire place à un référentiel répondant à des objectifs plus pragmatiques. Sous l'égide de l'Afes et de l'Inra (Institut National de Recherches Agronomiques) et coordonnée par D. Baize et M-C. Girard, plus d'une centaine de pédologues (138), français et étrangers, en participé à la construction du référentiel. Une première édition du Référentiel Pédologique paraît en 1992, pour ensuite être complétée en 1995, puis revue et complétée en 2008."Le RP présente un ensemble de références non hiérarchisées, définies par la présence d’horizons de référence spécifiques, précisément caractérisés. Il constitue un thésaurus de vocabulaire proposant, en outre, la définition de nombreux « qualificatifs » qui permettent de compléter la désignation des solums ou d’unités typologiques de sols par des informations complémentaires. C’est donc un outil d’harmonisation du langage entre tous ses utilisateurs."
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial