Référentiel Pédologique

 
 
 

Au niveau français

 
La classification des sols CPCS a été mise au point de 1964 à 1967 par la Commission de Pédologie et de Cartographie des Sols. Elle est le fruit des libres discussions et des travaux des membres de cette commission qui se sont réunis plusieurs fois par an pour discuter les propositions des groupes de travail. Cette commission regroupant 27 contributeurs sous la direction de J. Boulaine exprimait les conceptions françaises de l'époque, basées sur la morphologie des sols et leur pédogenèse. Dès le départ une option fondamentale devait être prise :
  • devait-on tenter une construction entièrement originale comme l'avaient fait les pédologues du Soil Survey Staff du Soil Conservation Service de l'USDA dans leur travail connu sous le nom de septième approximation (1960) ?
  • ou devait-on au contraire conserver la cadre déjà élaboré par G. AUBERT et P. DUCHAUFOUR et publié sous des formes diverses notamment en 1956 (6ème congrès international de la science du sol)

Cette dernière méthode de travail a été choisie. Elle a été justifiée par le fait que tous les travaux des pédologues français effectués depuis vingt ans avaient utilisé des notions qui correspondent à l'esprit de cette classification. D'autre part elle permettait de mieux exprimer les conceptions de la pédologie française qui était à la fois morphologique et génétique.

L'ancienne classification des sols, la CPCS de 1967, a été retravaillée par décision du conseil d'administration de l'Afes le 22 novembre 1985. Sous l’influence déterminante d’A. Ruellan, le système de classification hiérarchisée a été abandonné pour faire place à un référentiel répondant à des objectifs plus pragmatiques. Sous l'égide de l'Afes et de l'Inra (Institut National de la Recherche Agronomique) et coordonnée par D. Baize et M-C. Girard, plus d'une centaine de pédologues (138), français et étrangers, ont participé à la construction du référentiel. Une première édition du Référentiel Pédologique (RP) paraît en 1992, pour ensuite être complétée en 1995, puis revue et complétée en 2008.
"Le RP présente un ensemble peu hiérarchisé de 110 références, définies par la présence d’horizons de référence spécifiques, précisément caractérisés. Il constitue un thésaurus de vocabulaire proposant, en outre, la définition de nombreux « qualificatifs » qui permettent de compléter la désignation des solums ou d’unités typologiques de sols par des informations complémentaires. C’est donc un outil d’harmonisation du langage entre tous ses utilisateurs."
Seul système officiel reconnu par les grands programmes nationaux d’étude et de cartographie des sols. Téléchargeable gratuitement en cliquant sur l’image de la couverture.
 
Pour aller plus loin :
 
 

Au niveau international

 
"La Base de référence mondiale (World Reference Base - WRB) est le système international de classification des sols approuvé par l'Union internationale des sciences du sol (International Union of Soil Sciences - IUSS). Il a été développé par une collaboration internationale coordonnée par un Groupe de travail de l’UISS. Il a remplacé la légende de la carte FAO/UNESCO des sols du monde en tant que norme internationale. La WRB s'inspire largement des concepts de classification des sols modernes, y compris la Soil Taxonomy, la légende de la carte des sols FAO du monde 1988, le Référentiel pédologique et les concepts russes. Autant que possible, les critères de diagnostic correspondent à ceux des autres systèmes existants, de sorte que la corrélation avec les systèmes nationaux et internationaux est aussi simple que possible. (Source : FAO)
C'est à Edmonton, en 1978 lors du congrès mondial de science du sol, que le groupe de travail s'est créé. Ce groupe international a eu pour mission d'établir des ponts entre différents systèmes de classifications nationaux. En 1994, la WRB voit le jour deux éditions ultérieures ont été faites en 2006 puis en 2014.
Les différentes éditions de la WRB sont librement téléchargeables en plusieurs langues sur la page web de la FAO dédiée à ce référentiel.
 

Proches par le nom mais très différents : Les Référentiels Régionaux Pédologiques

 
D'autres documents portant sur les sols ont un nom proche de celui du Référentiel Pédologique mais n'ont en commun que le nom. Il est donc essentiel de bien faire la distinction entre ces deux types de documents.
Les "Référentiels Régionaux Pédologiques" (RRP) sont des bases de données géographiques régionales dont la précision correspond au minimum à celle d’une représentation cartographique à 1/250 000ème. L'objectif principal des RRP est de répondre aux besoins de gestion et d'aménagement des collectivités territoriales, des organisations professionnelles et des administrations, à des échelles départementale ou régionale. Ce volet est aujourd’hui prioritaire en vue d’obtenir une carte harmonisée sur l’ensemble du territoire à l’horizon 2016. Les RRP sont un volet du programme IGCS (Inventaire, Gestion et Conservation des Sols) qui " vise à identifier, définir et localiser les principaux types de sols d'une région ou d'un territoire, et à caractériser leurs propriétés présentant un intérêt pour l'agriculture et pour l'environnement. En élaborant des documents cartographiques associés à des bases de données, les partenaires du programme IGCS permettent ainsi d'évaluer l'aptitude des sols à différents usages et d'en préciser les risques pour faciliter les prises de décisions des gestionnaires locaux. (Source : Gis Sol)
Le site internet du Groupement d'intérêt scientifique sur les Sols (Gis Sol) regroupe les informations relatives au programme IGCS et aux Référentiels Régionaux Pédologiques.
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial