• AFES - Association Française pour l'Étude du Sol
  • L’Afes est la branche française de l'Union Internationale de Science du Sol (IUSS, International Union of Soil Science)
Nommer les sols

POURQUOI CLASSER LES SOLS ? POURQUOI EXISTE-T-IL DES SYSTÈMES DIFFÉRENTS ?

Dans tout domaine, savoir nommer ce que l’on étudie est une nécessité. Il en est de même lorsqu’on parle de sols. En science du sol, comme dans d’autres disciplines (géologie, botanique, médecine, philosophie…), un langage, permettant d’échanger des informations sur les sols, s’est développé grâce à la collaboration de nombreux pédologues échangeant leurs expériences. Il existe à travers le monde de multiples classifications des sols. Que ce soit au niveau international (WRB) ou à l’échelon national (RP2008 en France, Soil Taxonomy aux USA, classifications suisse, allemande, australienne, roumaine, brésilienne…). 

De tels systèmes de classement structurent les connaissances acquises dans l’étude des sols en utilisant un langage synthétique (sous forme de codes). Ils doivent aussi prendre en compte l’évolution des connaissances. 

Les systèmes hiérarchisés, comptent plusieurs niveaux taxonomiques qui correspondent, en principe, aux étapes des grands processus pédogénétiques. Ils diffèrent donc, dans leur principe même, aux référentiels, peu ou non hiérarchisés, où l’on rattache le solum étudié à un solum de référence.

La première classification française

LA CLASSIFICATION CPCS

La classification des sols CPCS a été mise au point de 1964 à 1967 par la Commission de Pédologie et de Cartographie des Sols. Elle est le fruit des libres discussions et des travaux des membres de cette commission qui se sont réunis plusieurs fois par an pour discuter les propositions des groupes de travail. Cette commission regroupant 27 contributeurs sous la direction de J. Boulaine exprimait les conceptions françaises de l’époque, basées sur la morphologie des sols et leur pédogenèse. Dès le départ une option fondamentale devait être prise :

  • devait-on tenter une construction entièrement originale comme l’avaient fait les pédologues du Soil Survey Staff du Soil Conservation Service de l’USDA dans leur travail connu sous le nom de septième approximation (1960) ?
  • ou devait-on au contraire conserver le cadre déjà élaboré par G. AUBERT et P. DUCHAUFOUR et publié sous des formes diverses notamment en 1956 (6ème congrès international de la science du sol)

Cette dernière méthode de travail a été choisie. Elle a été justifiée par le fait que tous les travaux des pédologues français effectués depuis vingt ans avaient utilisé des notions qui correspondent à l’esprit de cette classification. D’autre part, elle permettait de mieux exprimer les conceptions de la pédologie française qui était à la fois morphologique (description factuelle, objective) et génétique (hypothèse sur les matériaux parentaux et la pédogénèse).

Prendre en compte les avancées scientifiques

LE RÉFÉRENTIEL PÉDOLOGIQUE

L’ancienne classification des sols, la CPCS de 1967, a été retravaillée par décision du conseil d’administration de l’AFES le 22 novembre 1985. Sous l’influence déterminante d’A. Ruellan, le système de classification hiérarchisée a été abandonné pour faire place à un référentiel répondant à des objectifs plus pragmatiques. Sous l’égide de l’AFES et de l’INRA (Institut National de la Recherche Agronomique), et la coordination de D. Baize et M-C. Girard, plus d’une centaine de pédologues (138), français et étrangers, ont participé à la construction du référentiel. Une première édition du Référentiel Pédologique (RP) paraît en 1992. Complétée dès  1995 (version traduite en anglais, italien et russe), elle est  à nouveau actualisée et enrichie  en 2008.

« Le RP présente un ensemble peu hiérarchisé de 110 références, définies par la présence d’horizons de référence spécifiques, précisément caractérisés. Il constitue un thésaurus de vocabulaire proposant, en outre, la définition de nombreux « qualificatifs » qui permettent de compléter la désignation des solums ou d’unités typologiques de sols par des informations complémentaires. C’est donc un outil d’harmonisation du langage entre tous ses utilisateurs. »

Seul système officiel reconnu par les grands programmes nationaux d’étude et de cartographie des sols, le RP est téléchargeable gratuitement en cliquant ici.

POUR ALLER PLUS LOIN

Webinaire sur le Référentiel Pédologique

Webinaire sur le Référentiel Pédologique

Vidéo

Par Denis BAIZE

Découvrir
The

The "Référentiel Pédologique" a sound reference base for soils – a tool for soil designation

Chapitre d'ouvrage

Baize D., King D. et Jamagne M. (2002). pp. 85- 92 in Soil Classification E. Micheli, F.O. Nachtergaele, R.J.A. Jones and L. Montanarella (2001). (eds). European Soil Bureau research Report n°7 Euro 20398 EN, 248 pages.

Découvrir
Le Référentiel Pédologique : premier bilan au bout de 11 années

Le Référentiel Pédologique : premier bilan au bout de 11 années

Article

Baize D., Jabiol B. et Gobat J-M. (2004). Étude et Gestion des Sols, 11, 2, pp. 149-164.

Découvrir
Soutenir l'AFES !

ADHÉRER OU FAIRE UN DON

Parce que l’AFES est une association, et ne peut agir que grâce au soutien de ses membres. Si vous appréciez ce que nous faisons, n'hésitez pas à faire un don ou à rejoindre le réseau de nos adhérent·es.