• AFES - Association Française pour l'Étude du Sol
  • L’AFES est la branche française de l'Union Internationale de Science du Sol (IUSS, International Union of Soil Science)
  • Langue : fr
  • Licence :cc
  • Numéro :1
  • Volume :4
  • Format :texte
  • Taille :Pages 5 à 16
  • Résumé :

    Sur une parcelle maïsicole des L, es de Gascogne on étudie la variabilité intraparcellaire de quelques propriétés de sols sableux. On réalise des prélèvements selon un carroyage systématique et des déterminations des taux de matière organique du pH et des teneurs en K2O et P2O5. On étudie la variabilité de ces caractères selon des techniques statistiques classiques et selon des techniques géostatistiques. Les résultats mettent en évidence la très forte variabilité des paramètres K2O et P2O5 qui peuvent être considérés comme aléatoirement distribués à l’échelle étudiée. Les teneurs en matière organique et le pH présentent par contre une structure spatiale qui autorise leur cartographie intraparcellaire par krigeage. On développe ensuite les conséquences de ces variabilités aléatoires ou structurées sur la possibilité de modulation des apports en fonction de l’existence ou non de zones d’isoteneurs et sur la stratégie d’échantillonnage à adopter pour un suivi à long terme de l’évolution de ces paramètres. On montre qu’il est possible de moduler les apports de chaux sur la parcelle afin d’éviter des chaulages excessifs ou trop faibles. A l’opposé il apparaît impossible de délimiter des zones d’isoteneurs en K2O et en P2O5 suffisamment vastes pour être fertilisées différemment. De plus on montre que le nombre d’échantillons à prélever pour un suivi temporel de ces caractéristiques doit être beaucoup plus élevé que celui retenu dans les pratiques agronomiques conventionnelles.

    Soutenir l'AFES !

    ADHÉRER OU FAIRE UN DON

    Parce que l’AFES est une association, et ne peut agir que grâce au soutien de ses membres. Si vous appréciez ce que nous faisons, n'hésitez pas à faire un don ou à rejoindre le réseau de nos adhérent·es.