• AFES - Association Française pour l'Étude du Sol
  • L’AFES est la branche française de l'Union Internationale de Science du Sol (IUSS, International Union of Soil Science)
  • Langue : fr
  • Licence :cc
  • Numéro :1
  • Volume :2
  • Format :texte
  • Taille :pages 7 à 24
  • Résumé :

    L’objectif de cette étude est de présenter une méthode d’utilisation de la télédétection dans la cartographie des sols. L’interprétation des données de télédétection en vue de l’étude des sols se fait de deux manières : a) directe à partir des valeurs des réflectances ce qui permet de détecter la rugosité la couleur des classes de matière organique de calcaire etc. b) indirecte en définissant des lois chorologiques (lois d’organisation de la distribution des sols) dans les pédopaysages (ensembles des horizons pédologiques et des éléments paysagiques qui y sont liés). La méthode employée est fondée sur une interprétation visuelle des images satellitaires Infra-Rouge Couleur (fig. 1) – qui se fait en fonction du comportement spectral des sols (fig. 3) de manière systématique en se basant sur une fiche de description des plages (fig. 2). Ensuite une classification des 635 plages décrites sur près de 2 5OO km2 est effectuée en utilisant une méthode statistique supervisée : DIMITRI (fig. 4). Une première carte a été construite avec 9 unités cartographiques (hors texte 1 et tab. 1 et 2) en utilisant 9 variables relatives à l’occupation du sol et aux états de surface des sols une seconde avec 17 unités se basant sur 29 variables comportant en plus des variables relatives à la morphologie (hors texte 2). On a comparé alors cette seconde carte avec une carte de pédopaysages. Celle-ci a été établie à partir de nombreuses cartes pédologiques d’échelles diverses pour une synthèse au 1/250.000 dans le cadre du programme français «Inventaire Gestion et Conservation des Sols». La comparaison faite par une grille de points kilométriques (tab. 3) fait apparaître un accord de 53, 7 % qu, on prend toutes les régions y compris celles qui sont sous forêt. Cet accord est de 73, 8 % pour les régions où la surface du sol est directement perceptible sur image satellitaire. Une analyse des contours des plages cartographiques obtenues par télédétection satellitaire montre que si on diminue l’information sémantique de 82 % on ne perd que : moins de 8 % des unités cartographiques par rapport à la carte établie par synthèse du terrain (tab. 4) et que : moins de 18 % des limites des plages (tab. 5 et fig. 5 et 6). L’opération est donc significativement avantageuse pour établir une segmentation pédologique de la zone à étudier.

    Soutenir l'AFES !

    ADHÉRER OU FAIRE UN DON

    Parce que l’AFES est une association, et ne peut agir que grâce au soutien de ses membres. Si vous appréciez ce que nous faisons, n'hésitez pas à faire un don ou à rejoindre le réseau de nos adhérent·es.