• AFES - Association Française pour l'Étude du Sol
  • L’Afes est la branche française de l'Union Internationale de Science du Sol (IUSS, International Union of Soil Science)
  • Langue : fr
  • Licence :cc
  • Numéro :2
  • Volume :5
  • Format :texte
  • Taille :93-105
  • Résumé :

    L’évaluation de systèmes de gestion pour la Région des Cerrados Brésiliens doit s’appuyer sur la mise en oeuvre d’approches méthodologiques comme l’analyse morpho-structurale permettant en particulier la caractérisation de l’état structural du sol avec l’identification des différents horizons pédologiques et la caractérisation des unités pédologiques homogènes (UPH) qui résultent de l’activité anthropique et sont directement liées à l’action des outils agricoles. On y considère sur un même type de sol ferrallitique quatre situations comprenant une parcelle sous végétation naturelle anthropisée (CER) une parcelle sous pâturage cultivé de longue durée (PAL) et deux parcelles expérimentales sous irrigation (succession maïs/haricot) correspondant l’une à un système de gestion conventionnelle (CCL) et l’autre à un système de gestion par semis direct (PD). La prise en compte de la différentiation morpho-structurale permet de comprendre et pronostiquer le comportement du sol évoluant sous différents modes d’utilisation agricole et conditions pédoclimatiques. S’agissant de l’espace poral on constate une augmentation de la densité apparente dans les horizons les plus affectés par le travail du sol pour lesquels toutefois grâce aux caractéristiques de micro-agrégation des sols ferrallitiques la porosité totale se maintient au-dessus de 49 %. C’est surtout la macroporosité grossière qui montre les variations les plus importantes en fonction du système cultural. Ces résultats sont confirmés et précisés par la porosimétrie à mercure. On observe une correspondance nette entre les courbes de retrait et les caractères morphologiques décrits dans les divers horizons et UPH du sol existant sous différents systèmes. On constate en effet une cohésion d’assemblage et une cohésion interne des éléments structuraux très élevées en CCL élevées en PAL par contre si la cohésion interne reste appréciable en PD la cohésion d’assemblage y est faible. Enfin en comparant les situations CER et PAL avec les systèmes sous culture annuelle CCL et PD on constate une stabilité plus faible des macro-agrégats (> 2 mm) dans le dernier cas. La diminution observée entre les deux cas de situation apparaît bien en rapport avec les caractéristiques morphologiques physiques chimiques et biologiques des différents systèmes considérés.

    Soutenir l'AFES !

    ADHÉRER OU FAIRE UN DON

    Parce que l’AFES est une association, et ne peut agir que grâce au soutien de ses membres. Si vous appréciez ce que nous faisons, n'hésitez pas à faire un don ou à rejoindre le réseau de nos adhérent·es.