• AFES - Association Française pour l'Étude du Sol
  • L’AFES est la branche française de l'Union Internationale de Science du Sol (IUSS, International Union of Soil Science)
  • Langue : fr
  • Licence :cc
  • Numéro :3
  • Volume :12
  • Format :texte
  • Taille :229-244
  • Résumé :

    Les marais de l’Ouest autrefois utilisés principalement pour l’élevage extensif ont été progressivement drainés et mis en culture à partir des années 70. Le drainage peut cependant être mis en échec par la nature imperméable du terrain constitué majoritairement d’argiles gonflantes et souvent sodiques. La perméabilité de ces sols dépend du maintien d’une structure de mottes et d’agrégats dont la stabilité dépend notamment de la sodicité et du taux de calcaire. Un nouveau protocole de mesure de la dispersion basé sur le test d’Emerson fournit un indice de dispersion noté de 0 à 16 adapté à l’estimation de la stabilité de ce type de sols. Les valeurs de 0 à 5 6 à 9 et 10 à 16 correspondent respectivement aux sols stables intermédiaires et instables. On a vérifié la bonne corrélation de l’indice de dispersion avec des caractéristiques agronomiques de parcelles cultivées : état de surface et profondeur de la nappe en hiver. Par ailleurs l’indice de dispersion est corrélé avec les propriétés chimiques du sol : une analyse de la sensibilité de cet indice aux différents paramètres du sol montre que la sodicité et le taux de calcaire suffisent à expliquer 82 % de sa variabilité. L’indice de dispersion croît avec la sodicité. Le seuil d’instabilité du sol (indice de dispersion &#8805 10) est atteint pour une sodicité supérieure à 25 % en sol calcaire mais seulement 8 % en sol peu ou non calcaire. La salinité de ces sols étant faible son effet n’a pas été mis en évidence. Ces résultats nous ont permis d’améliorer la classification agronomique des sols basée sur la sodicité en prenant en compte la teneur en calcaire. Cette classification peut également être effectuée à l’aide de la mesure de l’indice de dispersion. Cette méthode simple et rapide permet de prévoir les caractéristiques agronomiques (profondeur de la nappe état de surface) et l’aptitude à la culture des terres des marais de l’Ouest. Ces résultats devraient s’appliquer dans d’autres régions possédant des sols argileux sodiques déssalés (estuaires polders). Une classification selon la stabilité structurale pourrait être utile pour les sols où la compacité limite la fertilité ou bien pour les sols soumis à l’érosion.

    Soutenir l'AFES !

    ADHÉRER OU FAIRE UN DON

    Parce que l’AFES est une association, et ne peut agir que grâce au soutien de ses membres. Si vous appréciez ce que nous faisons, n'hésitez pas à faire un don ou à rejoindre le réseau de nos adhérent·es.