• AFES - Association Française pour l'Étude du Sol
  • L’AFES est la branche française de l'Union Internationale de Science du Sol (IUSS, International Union of Soil Science)
  • Langue : fr
  • Licence :cc
  • Numéro :3
  • Volume :5
  • Format :texte
  • Taille :157-170
  • Résumé :

    Dans les Rougiers de Camarès (Aveyron), les versants cultivés sont sensibles à l’érosion hydrique. Cette sensibilité résulte des caractéristiques du milieu physique, mais également des conditions d’exploitation de ce milieu. L’objectif du travail présenté est d’évaluer l’influence de différentes pratiques culturales (labourantravail superficiel ou semis direct, avec engrais ou fumier) sur l’érodibilité, la stabilité de l’agrégation et la teneur en carbone d’un régosol des Rougiers. L’étude porte également sur les relations entre érodibilité (évaluée par simulation de pluie sur sol nu retravaillé manuellement, initialement sec), stabilité de l’agrégation (évaluée par immersion puis tamisage dans l’eau) et teneur en carbone de la couche de sol 0-10 cm. Ruissellement et perte en terre sont importants dans les parcelles labourées, plus faibles en semis direct (où le ruissellement reste notable), intermédiaires en travail superficiel, sans influence nette du type d’apport (engrais ou fumier). Dans les parcelles avec engrais, la macroagrégation stable (> 0, 2 mm) est plus développée en semis direct qu’en labouranen revanche, elle ne varie pas significativement parmi les parcelles avec fumier. Les profils de teneur en carbone montrent une concentration du carbone en surface dans les parcelles en semis direct et travail superficiel, mais sa dilution sur l’épaisseur des labours. Ruissellement, turbidité et perte en terre (produit des deux premiers) sont liés à la stabilité de l’agrégation et à la teneur en carbone de la couche de sol 0-10 cm. En début de pluie (30 mn), ruissellement et perte en terre sont étroitement liés à la stabilité de la macroagrégation, mais pas à la teneur en carbone (bien que stabilité des macroagrégats et teneur en carbone soient corrélées). En fin de pluie (ruissellement stabilisé), turbidité et perte en terre sont liées étroitement à la teneur en carbone, et moins étroitement, à la stabilité de la macroagrégation. L’effet des pratiques culturales sur l’érodibilité dépend donc largement de leur effet sur la stabilité de l’agrégation et sur la teneur en carbone de la couche de sol superficiel.

    Soutenir l'AFES !

    ADHÉRER OU FAIRE UN DON

    Parce que l’AFES est une association, et ne peut agir que grâce au soutien de ses membres. Si vous appréciez ce que nous faisons, n'hésitez pas à faire un don ou à rejoindre le réseau de nos adhérent·es.